Zoom sur le crédit travaux

Crédit travaux

Les banques et les organismes de crédit émettent un prêt travaux afin d’aider l’emprunteur à financer des travaux concernant son bien immobilier. Le terme « crédit travaux » peut porter à confusion car il en existe en réalité plusieurs catégories. Les crédits travaux classiques sont proposés directement par les établissements de crédits tandis que les crédits aidés sont mis en place par l’État, mais distribués par les établissements avec lesquels il a signé un accord. Dans chacune des catégories, il existe plusieurs types de prêts travaux.

Quels sont les différents types de prêts travaux ?

Les prêts classiques

Les prêts dits classiques sont proposés directement par les organismes de crédit. Il en existe deux grandes catégorie.

Les crédits affectés travaux permettent d’aider l’emprunteur à financer des travaux de première nécessité ou de confort concernant son bien immobilier (rénovation, agrandissement, décoration, équipement…). Ils peuvent être réalisés dans la résidence principale ou secondaire de l’emprunteur, qu’il soit propriétaire ou locataire. Comme tous les prêts affectés, ils nécessitent des factures afin de justifier le montant de l’emprunt.

Au contraire, le prêt personnel, faisant partie de la catégorie des crédits non affectés, permet à l’emprunteur de concrétiser n’importe quel projet, sans avoir à justifier la destination de ces fonds. Il se rembourse sur la base de mensualités fixes pendant une durée déterminée (entre 6 mois et 7 ans) dès la conclusion du contrat.

Les prêts aidés

Les prêts aidés sont mis en place par l’Etat. Ils sont ensuite rendu disponibles par des organismes de crédits avec lesquels des accords ont été signés.

Le prêt conventionné peut financer la totalité du montant des travaux effectués dans votre résidence principale. Cet emprunt finance en particulier des travaux d’amélioration ou d’économie d’énergie, dont le montant est au moins égal à 4 000 €. Amortissable pendant 5 à 30 ans, il peut être accordé par tout établissement financier ayant passé une convention avec l’État. Il est attribué sans condition de ressource et son taux d’intérêt est généralement plus attractif qu’un prêt travaux affecté.

Le prêt à l’accession sociale (PAS) est une forme de prêt conventionné et peut durer de 5 à 35 ans. Cependant, comme ce prêt vise à favoriser l’accession à la propriété des familles aux revenus modestes, il est accordé aux foyers ne dépassant pas un certain plafond de revenu variable selon la zone habitée. Cet emprunt permet aux propriétaires de financer des travaux d’amélioration d’un montant de 4 000€ minimum dans le logement qu’ils occupent. Les taux d’intérêt sont généralement plus faibles que pour les prêts conventionnés.

Cet emprunt est accordé lorsque le terme d’une phase d’épargne est atteint sur un Plan Épargne Logement. Ce dernier est une épargne bloquée qui peut permettre d’obtenir un prêt à taux privilégié, dont le montant dépendra des mensualités versées sur le PEL pendant la période d’épargne et de la durée du prêt. Le Prêt Épargne Logement peut financer la construction de votre logement, son agrandissement, sa rénovation ou encore son adaptation aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite ; le tout dans votre résidence principale ou secondaire.

Enfin, le Prêt Epargne Logement est accordé lorsque le terme d’une phase d’épargne est atteint sur un Plan Épargne Logement. Ce dernier est une épargne bloquée qui peut permettre d’obtenir un prêt à taux privilégié, dont le montant dépendra des mensualités versées sur le PEL pendant la période d’épargne et de la durée du prêt. Le Prêt Épargne Logement peut financer la construction de votre logement, son agrandissement, sa rénovation ou encore son adaptation aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite, qu’il s’agisse de votre résidence principale ou secondaire.

Quels projets peuvent être concernés par des crédits travaux ?

Le prêt travaux peut être contracté par un particulier pour des travaux de première nécessité ou de confort. Voici une liste de travaux pouvant être financés grâce à un crédit :

  • Construction
  • Terrassement 
  • Isolation
  • Agrandissement
  • Aménagement
  • Entretien
  • Rénovation
  • Décoration
  • Équipement de la maison (plaque de cuisson, lave-vaisselle, climatiseur convertible…)

Ces projets peuvent être menés dans la résidence principale ou secondaire de l’emprunteur, qu’il soit propriétaire ou locataire du bien.

Quelle législation s’applique au crédit travaux ?

Étant considéré comme un crédit à la consommation classique, le prêt travaux est soumis aux mêmes dispositions légales. Parmi elles, on retrouve notamment :

  • La vérification par la banque de la solvabilité du demandeur.
  • Le délai de rétraction de 14 jours à partir de la signature du contrat.
  • Les modalités de remboursement anticipées (aucune pénalité n’est facturée pour une somme remboursée inférieure à 10 000 € par an).
  • Le montant du crédit limité à 75 000€.

Comment contracter un crédit travaux ?

Dans un premier temps, vous devrez choisir le type de crédit travaux auquel vous souhaitez souscrire. Rendez-vous sur notre comparateur des meilleurs crédits travaux en ligne afin de trouver l’offre la plus intéressante selon votre situation.

Ensuite, avant de faire la demande, vous devrez déterminer le coût des travaux à réaliser. Vous pouvez décider de réaliser vous-même les travaux au sein du logement, ou bien de les faire réaliser par un prestataire. Le cas échéant, vous devrez choisir parmi les prestataires enregistrés au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) avant de faire votre demande de prêt et obtenir des devis pour justifier la somme à emprunter.

Enfin, vous pourrez réaliser votre demande de prêt travaux en fournissant certaines pièces justificatives. Nous vous invitons à lire l’article « Quelles sont les pièces justificatives à fournir pour un crédit » afin de les préparer en amont et accélérer la procédure.

Suite à votre demande, l’organisme financier vous enverra une offre préalable de crédit travaux comprenant le type de travaux entrepris, la somme désirée, les taux d’intérêt qui y seront appliqués ainsi que les modalités de remboursement. Vous disposez d’un délai de 2 semaines pour accepter l’offre et ensuite signer le contrat.